encaissement


encaissement

encaissement [ ɑ̃kɛsmɑ̃ ] n. m.
• 1701; de encaisser
1Rare Emballage, mise en caisse. encaissage.
2Action d'encaisser (de l'argent, des valeurs). perception, 1. recouvrement. Remettre un chèque à l'encaissement. Sauf encaissement : clause par laquelle des effets ne sont pris à l'escompte que sous la condition d'encaissement à l'échéance.
3État de ce qui est encaissé. L'encaissement du lit d'une rivière, d'une vallée. « L'encaissement du chemin creux était comblé de chevaux et de cavaliers » (Hugo).
Trav. publ. Tranchée.

encaissement nom masculin Action de mettre en caisse : L'encaissement des marchandises. État de ce qui est encaissé, resserré entre deux bords escarpés : L'encaissement d'une vallée. Action de toucher de l'argent ou des valeurs ; réception du montant d'une valeur à recouvrer (traite, chèque, coupon d'intérêt ou de dividende, etc.). Travaux de défense par lesquels on maintient dans leur lit des cours d'eau peu volumineux. Excavation pratiquée pour placer les diverses couches constituant une chaussée. ● encaissement (expressions) nom masculin Bordereau d'encaissement, relevé des effets ou des valeurs remis à la banque aux fins de recouvrement. Sauf encaissement, réserve mise sur certains effets et qui donne à l'accepteur recours contre le signataire du billet en cas de non-paiement. ● encaissement (synonymes) nom masculin Sauf encaissement
Synonymes :

encaissement
n. m.
d1./d état de ce qui est encaissé. L'encaissement d'une vallée.
|| TRAV PUBL Tranchée.
d2./d FIN Action de recevoir de l'argent et de le mettre en caisse.
Par ext. Paiement effectif du montant d'un chèque, d'une traite. Mettre un chèque à l'encaissement. Syn. recouvrement.

⇒ENCAISSEMENT, subst. masc.
A.— Action d'encaisser; résultat de cette action. Cet encaissement n'est pas solide (Ac. 1835, 1878). Encaissement d'une marchandise (cf. encaissage dér. sous encaisser).
1. HORTIC. Le fait de faire croître des plantes, des arbustes, etc., dans une caisse remplie de terre. Massifs d'arbres et d'arbustes (...) plantés [en ce Jardin d'hiver] dans de profonds encaissements de terre de bruyère (SUE, Myst. Paris, t. 2, 1843, p. 224).
2. TECHNOL. Enceinte de charpente en forme de caisse :
1. Le chéneau peut reposer sur des crochets en fer (...) ou dans un encaissement en bois, avec pente en plâtre ou en voligeage aux coyaux...
ROBINOT, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 4, 1928, p. 79.
B.— BANQUE Action d'encaisser de l'argent, des valeurs. À l'intérieur, le percepteur, assisté d'un commis, procédait à l'encaissement des épouses (AYMÉ, Passe-mur., 1943, p. 183) :
2. À l'échéance, les garçons survivants de la banque sinistrée allèrent présenter leurs effets par les voies bouleversées, dans les immeubles fumants, et plusieurs, pour effectuer leurs encaissements, s'abîmèrent dans les flammes.
FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 417.
Au fig. Le fait de supporter des épreuves sans faiblesse ni dommage apparents :
3. La disproportion entre sa possibilité de résistance et de transformation — nous dirions aujourd'hui « d'encaissement » — et l'âpreté réelle de sa vie vécue mesure ainsi l'amplitude de son imagination musicale et passionnelle [de Beethoven].
L. DAUDET, Mes idées esthétiques, 1939, p. 275.
C.— TOPOGR. État de ce qui est resserré entre deux versants abrupts. L'encaissement d'un fleuve :
4. Ce fond de Givonne est ce que Napoléon Ier appelait une « cuvette », et ce que l'amiral Tromp appelait « un pot de chambre ». Pas d'encaissement plus fermé.
HUGO, Histoire d'un crime, 1877, p. 219.
TRAV. PUBL. ,,Tranchée creusée dans le sol d'une route ou d'une rue pour recevoir les matériaux qui le composent`` (CHESN. 1857). On peut aussi interposer une couche de sable entre la chaussée et le fond de l'encaissement (BOURDE, Trav. publ., 1929, p. 38).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. 1645 « emballage » (POUSSIN, Corresp., 313-4 ds QUEM. DDL t. 15); 2. 1801 « état de ce qui est encaissé » (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 2, p. 81 : vaste encaissement de ce gouffre profond); 3. 1832 terme de comm. (RAYMOND). Dér. du rad. de encaisser; suff. -(e)ment1. Fréq. abs. littér. :23.

encaissement [ɑ̃kɛsmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1701; enquaissement « emballage », 1645; de encaisser.
1 Rare. Emballage, mise en caisse. || L'encaissement d'une marchandise. Caisse, emballage.
Spécialt. Action de planter dans une caisse. || Encaissement d'un oranger.
2 (1832). Action d'encaisser (de l'argent, des valeurs). || L'encaissement de valeurs.Absolt. || Remettre un chèque, une traite à l'encaissement. || Traites remises à l'encaissement ou à l'escompte. || Encaissement de sommes dues. Perception, recouvrement. || Clause sauf encaissement : clause par laquelle des effets ne sont pris à l'escompte que sous la condition d'encaissement à l'échéance. || Commission prélevée pour frais d'encaissement.
1 S'il réalisait la fusion promise, il lui serait accordé, bien sûr, toutes facilités pour s'acquitter. Mais, s'il se dérobait, Darteau remettrait le chèque à l'encaissement et porterait plainte.
René Floriot, La vérité tient à un fil, p. 14.
3 (1762). État d'un lieu encaissé. || Encaissement d'une vallée, d'une cuvette, du lit d'une rivière.
2 (Les Alpes) dans l'encaissement des roches éboulées
Cachent les lacs profonds et les noires vallées.
Lamartine, Jocelyn, II, 72.
Encaissement artificiel d'un fleuve, entre des digues.Techn. (trav. publ.). || Encaissement d'un chemin. || Faire un chemin par encaissement, en faisant une tranchée qu'on remplit de cailloux.
4 Techn. Enceinte de charpente. Caisse. || Encaissement d'un mât. Emplanture.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • encaissement — ENCAISSEMENT. s. m. L action d encaisser, ou l effet de cette action. Il lui en coûtera beaucoup pour l encaissement de ses marchandises. Cet encaissement n est pas solide. [b]f♛/b] On dit, Faire un chemin par encaissement, pour dire, Y faire des …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • encaissement — (an kê se man) s. m. 1°   Action de mettre en une caisse. L encaissement d une marchandise, d un oranger. 2°   Terme de finance et de commerce. Action de recevoir, de mettre en caisse une somme ou la valeur d un billet, d une lettre de change.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENCAISSEMENT — s. m. Action d encaisser, ou Le résultat de cette action. Il lui en coûtera beaucoup pour l encaissement de ses marchandises. Cet encaissement n est pas solide.   Ces orangers, ces grenadiers ont besoin d un encaissement, Ils ont besoin d être… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENCAISSEMENT — n. m. Action d’encaisser des plantes, des fleurs, dans une caisse ou Résultat de cette action. Ces orangers, ces grenadiers ont besoin d’un encaissement. En termes de Finance et de Commerce, il se dit de l’Action d’encaisser les sommes reçues.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Bordereau d'encaissement — ● Bordereau d encaissement relevé des effets ou des valeurs remis à la banque aux fins de recouvrement …   Encyclopédie Universelle

  • Sauf encaissement — ● Sauf encaissement réserve mise sur certains effets et qui donne à l accepteur recours contre le signataire du billet en cas de non paiement …   Encyclopédie Universelle

  • dispositif d'encaissement — monetų dėžutė statusas T sritis radioelektronika atitikmenys: angl. coinbox vok. Münzkassette, f rus. монетоприёмник, m pranc. dispositif d encaissement, m …   Radioelektronikos terminų žodynas

  • Cheque — Chèque Cet article possède un paronyme, voir : Cheïkh …   Wikipédia en Français

  • Chèque — Cet article possède un paronyme, voir : Cheïkh. Chèque canadien …   Wikipédia en Français

  • Chéquier — Chèque Cet article possède un paronyme, voir : Cheïkh …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.